Rencontre avec les élèves de terminale du lycée Charles Coulomb STD2A arts appliqués d’Angoulême

dimanche 20 janvier 2013
par Frédérica Calmettes

Voilà 2 ou 3 ans que je m’intéresse au travail des élèves de terminale du lycée Charles Coulomb STD2A arts appliqués. grâce à un de leur professeur Stéphanie Vergnier .

En effet chaque année l’équipe pédagogique composée de Chantal Chapron, Pascal Gilles ,Thibault Balahy et Stéphanie Vergnier propose un sujet aux élèves . Ceux ci doivent créer , inventer, sublimer les matières proposées. Pour la première fois leur travail a fait l’objet d’une exposition et quelle expo !!! Un vrai joyau et quand on sait que le sujet proposé était le bijou béton , le jeu de mot était tout trouvé. Le sujet s’organisait autour de 5 axes : béton/papier, béton/textile, béton/plastique, béton et bois, et béton/métal. Chacun selon son inspiration devait choisir un thème et aboutir à la création d’un bijou. Leurs réflexions , les différentes étapes de tâtonnement jusqu’à l’aboutissement final ont été consignés dans un petit livret de bord qui fait parti intégrante du projet.

Les élèves n’ont eu le sujet qu’en rentrant des vacances de Toussaint et ont travaillé avec la rage nécessaire pour que tout soit prêt en temps et en heure. L’exposition a eu lieu du 18 au 24 janvier à l’abbaye de La Couronne . Le cadre était magnifique . Leur esprit créatifs a fait fleurir outre bagues et colliers, des bijoux de chaussures, d’oreilles, de cheveux, d’épaule …tout cela digne d’un défilé de haute couture. Les travaux intermédiaires ont aussi été exposés comme la mosaïque de sol , 1er travail pour explorer le béton et comprendre ses caractéristiques. Cette exposition était un vrai bonheur pour tous les esprits créatifs, rendez vous du 5 au 10 mars au musée des beaux arts d’Angoulême pour une autre exposition « les arts appliqués réinterprétent les œuvres » http://www.angouleme.fr/museeba/spi...

article paru dans la charente libre du 19 janvier 2013-01-20 http://www.charentelibre.fr/2013/01...

L’EXPOSITION

L’exposition répartie suivant 5 ateliers : ( Béton/Bois ; Béton/Papier ; Béton/Plastique ; Béton/Textile ; Béton /Métal ) présente des réalisations qui font parties du design prospectif dans le domaine du bijou contemporain. Elles visent à redéfinir les standards existants (bague, broche, collier) et à dépasser les limites traditionnelles d’un bijou en créant de nouveaux codes, de nouveaux comportements visibles à travers les rapports au corps, au vêtement ou à l’espace. L’utilisation du béton (en partenariat avec l’entreprise locale Lafarge) dans le domaine du bijou contemporain est ‘novatrice’ et très peu répandue. Cependant sa plasticité, ses qualités mécaniques, ses qualités de surfaces ainsi que son origine minérale lui confère une place de choix dans le domaine de la création.

Contrastes de valeur

La demande consistait à créer un bijou exprimant la notion de ’contraste de valeurs’ en jouant sur les oppositions entre les qualités physiques et plastiques du béton et celle d’un second matériau qui est associé (bois, métal, plastique, textile, papier). Les élèves ont déterminé une partie du corps ’autour de laquelle’ ils allaient intervenir afin de revisiter ou redéfinir les typologies traditionnelles du bijou. Les bijoux crées expriment tous la notion de ’contrastes de valeurs’ en jouant de façon très différente sur des oppositions plastiques au niveau des formes, des couleurs ou encore au niveau des états de surfaces des 2 matériaux associés (ex : mollesse/rigidité ; matité/brillance ; saturation chromatique/dé-saturation ; massif/immatériel, lisse/poreux, positif/négatif, etc...) Alors que pour certains bijoux les contrastes de valeurs affirment une esthétique minimaliste et géométrique, pour d’autres ils engendrent des univers onirique, bucolique, organique, minéral, aquatique ou baroque.

4 étapes ont présidé à l’élaboration de ces bijoux : Etape 1 : Recherche empirique de 10 échantillons composés à partir de béton et d’un autre matériau (5 ateliers au choix : béton/papier ; béton/plastique ; béton/bois ; béton/ textile ; béton/métal).

Etape 2 : Sélection de 3 recherches afin de créer 9 déclinaisons de celles-ci en changeant les aspects de surfaces, les rapports de proportions des éléments, leurs dispositions ou les formes.

Etape 3 : Choix de 2 ou 3 propositions et réalisation de 4 à 6 bijoux différents, puis déclinaison de l’une des productions afin de concevoir le bijou.

Etape 4 : Réalisation du prototype final et argumentation écrite en français et en anglais dans le cadre du cours de coanimation anglais /arts Appliqués.

En parallèle à ces recherches, déclinaisons et réalisation finale, les élèves ont réalisé un dépliant présentant l’ensemble de leur démarche (explications écrites, croquis d’intentions, photographies des échantillons et des bijoux déclinés).

Les ’Alchimistes amateurs’

Ciment :( fin XIII ; latin coementum « pierre naturelle »). Matière solide, à base de silicate et d’aluminate de chaux, obtenue par cuisson et qui mélangée avec un liquide, forme une pâte durcissant à l’air ou dans l’eau.( extrait du dictionnaire le petit ROBERT).

Mortier : (1190. latin : mortarium). Mélange de chaux éteinte (ou de ciment) et de sable délayé dans de l’eau et utilisé en construction pour lier ou recouvrir les pierres. ( extrait du dictionnaire le petit ROBERT). Béton : (1584 ; ancien français : betun « gravat, boue » ; latin : Bitumen « bitume »). Matériau de construction formé d’un mortier et de pierre concassées (graviers). ( extrait du dictionnaire le petit ROBERT). Cette salle présente un travail préparatoire visant à explorer les qualités plastiques, techniques et mécaniques de la matière ciment tout en se familiarisant avec ses particularités. A la manière d’alchimistes « amateurs » puis « d’experts » les élèves ont appréhendé les spécificités du matériau de façon empirique. Cet ensemble de recherches plastiques sur les ciments, les mortiers et les bétons se décompose en 4 compositions (réalisés à partir de 25 échantillons). Elle vise à définir une ’palette plastique’ ré-exploitable dans le travail de recherche sur le bijou.

-Les jeux chromatiques (chaud, froid, saturé, rabattu).
- Les aspects de surfaces (brut, glacis, vernis et cirés).
- Les charges et inclusions (organiques, minérales, chimiques ou plastiques).
- Les empreintes (concaves et convexes, fines ou larges).


Commentaires

Logo de claude
mardi 29 janvier 2013 à 15h33, par  claude

très belle expo que j’ai malheureusement ratée ,des bijoux qui sortent des sentiers battus ,bravo aux créateurs