Ma passion pour le travail manuel

samedi 16 janvier 2010
par Frédérica Calmettes

Je suis une passionnée de travail manuel. Depuis que je suis petite, j’ai toujours voulu apprendre : dentelle au fuseau, broderie en tout genre, crochet, couture, cannage de chaise, reliure...

Dés l’âge de 8 ans j’étais déjà mordue : il n’était pas rare qu’une copine vienne taper à ma porte pour venir jouer dehors et que je lui réponde « j’arrive dans 20 minutes , je finis la manche de mon tricot » !!! Pour mes cadeaux de noël, je réclamais trousse à couture, pelote de laine, canevas.

J’ai été initiée par ma grand mère maternelle que je ne voyais jamais sans un ouvrage de tricot ou de crochet. Pour la couture c’est ma mère, mais j’ai très vite laissé tomber la rigueur des patrons et du surfilage pour coudre moi même, avec toujours cette envie de créer des modèles uniques.

Le tricot m’a longtemps inspiré, puisque je créais mes modèles, tout en essayant de battre des records de vitesse de tricotage. Je me suis également amusée en crochet à faire un couvre lit en petits carreaux pour mon trousseau. Là aussi ce fut un concours de rapidité.

En 1979 j’ai eu l’opportunité de faire un voyage au Maroc , l’occasion était trop belle, j’avais de la famille sur place et mon but était d’apprendre le point de Fez, cette broderie réversible. Ma tante m’a fait rencontrer une personne qui m’a montré les premiers rudiments. Cette femme n’a voulu me montrer que le B.A.BA, en 2 heures de temps. Ne pas trop divulguer cet art ancestral, transmis de mère à fille.

Mais c’était mal me connaître puisque j’ai beaucoup travaillé pour comprendre, analyser et savoir réaliser n’importe quel motif.


Commentaires

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique

Brèves

21 février 2010 - Bientôt un livre ?

Enfin ! Peut-être un livre à paraître fin 2010. Je croise les doigts... N’hésitez pas à m’envoyer (...)